Catégories
Articles

De nouvelles mesures restrictives pour les personnes non vaccinées en Italie


pub

Voyage en Italie : de nouvelles mesures restrictives pour les personnes non vaccinées Face à la flambée des cas de Covid-19, l’Italie a annoncé le retour de plusieurs mesures restrictives pour les personnes non-vaccinées à partir du 6 décembre et jusqu’au 15 janvier minimum. Ce que l’on sait.

Pour voyager en Europe, il n’est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement. Le pass sanitaire est ainsi reconnu depuis le 1er juillet pour les déplacements internes à l’espace européen, sous la forme d’un certificat européen. Toutefois, les cas de Covid-19 se multiplient en Europe, obligeant plusieurs pays dont l’Italie à mettre en place de nouvelles mesures restrictives.

A partir du 6 décembre et jusqu’au 15 janvier 2022 minimum, seules les personnes vaccinées ou guéries du Covid depuis moins de six mois pourrons accéder à tous les endroits recevant du public : hôtels, transport ferroviaire régional, transport public local (bus, tram, métro), bars, restaurants, cinémas, théâtres ou encore musées… En effet, le pass sanitaire sera exigé à l’entrée de tous ces lieux. De plus, la Sicile impose un test rapide pour tous les voyageurs en provenance de France, Grèce, Pays-Bas, Malte, Portugal, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et Etats-Unis. Tous les voyageurs, même vaccinés doivent se soumettre à cette procédure, au moins jusqu’au 31 décembre 2021.

Figurant parmi les destinations préférées des Français en Europe, l’Italie a rouvert ses frontières aux citoyens européens l’été dernier. Le ministre de la santé a signé une nouvelle ordonnance le lundi 21 juin. Celle-ci prévoit le passage des régions de la Basilicate, Calabre, Campanie, Marche, Sicile, Toscane et la province autonome de Bolzano dans la zone blanche. La répartition dans les différentes zones en fonction des niveaux de risque est donc la suivante à ce jour :

  • Zone rouge : aucune
  • Zone orange : aucune
  • Zone jaune : Sicile
  • Zone blanche : Abruzzes, Basilicate, Calabre, Campanie, Emilie Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marche, Molise, Piémont, Province autonome de Bolzano, Province autonome de Trente, Pouilles, Sardaigne, Sicile, Toscane, Ombrie, Vénétie et Vallée d’Aoste.

Dans ces régions et territoires « blancs », le port du masque reste obligatoire dans les lieux clos de même qu’en extérieur. Le couvre-feu est totalement levé, les bars et restaurants sont ouverts sans limitation horaire et il est possible de consommer à l’extérieur comme à l’intérieur. Les visites à la famille et aux amis sont autorisées sans limite du nombre d’invités, ni limite horaire. Les cérémonies, réceptions et mariages sont autorisés sans limite du nombre d’invités à condition de posséder un « certificat vert européen ». Les grands rassemblements restent interdits.

L’Italie a supprimé la quarantaine pour les voyageurs français. Pour aller passer un week-end ou des vacances à Rome, Venise, dans les Pouilles ou ailleurs, il suffit désormais de présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique réalisé moins de 48h avant le voyage, et de se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale.

En plus de la présentation d’un test PCR négatif ou antigénique, tous les voyageurs souhaitant voyager en Italie doivent remplir un formulaire de localisation (Passenger Locator Form digitali – dPLF). Depuis le 24 mai, ce formulaire doit être rempli sur le portail en ligneLe formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

L’Italie maintient l’obligation de porter un masque en permanence : dans les lieux fermés accessibles au public, mais aussi dans les lieux fermés autres que les domiciles privés, et à l’extérieur. Les rassemblements et les festivités en intérieur ou en extérieur sont interdits à l’échelle nationale, à l’exception de celles liées à des cérémonies civiles ou religieuses.

Depuis début août, un pass sanitaire baptisé Green Pass comportant soit un certificat de vaccination, soit la preuve d’une guérison après avoir contracté le Covid-19 ou un test négatif est obligatoire pour manger à l’intérieur dans les restaurants ou entrer dans les musées. Ce document est délivré par les autorités sanitaires locales italiennes. Il restera valable 6 mois pour les individus vaccinés ou guéris de du Covid-19 ou bien 48h pour ceux qui présentent un test PCR ou antigénique négatif au coronavirus.

Les Italiens peuvent à nouveau se rendre au restaurant, cinéma ou théâtre, sous certaines conditions en fonction de la zone dans laquelle ils se trouvent. Bars et restaurants sont autorisés à servir en intérieur et en terrasse.

Les bords de mer italiens sont accessibles. Sur les plages privées, majoritaires sur la péninsule, une distance de 3 à 10 mètres doit être respectée entre transats et parasols selon les régions.

Les grands aéroports italiens ont rouvert leurs portes aux voyageurs. À Rome, l’aéroport de Fiumicino accueille quotidiennement une vingtaine de vols. Le second aéroport de la capitale, Ciampino a repris du service avec notamment Ryanair et EasyJet. Si vous souhaitez vous rendre dans les îles italiennes, sachez que la Sicile et que la Sardaigne accepte les vols internationaux



Partager cet article