Catégories
Articles

Voyage aux Canaries : frontières, test PCR, couvre-feu, les infos pour cet hiver

Mediaffiliation

Voyage aux Canaries : frontières, test PCR, couvre-feu, les infos pour cet hiver Les îles Canaries font partie des destinations touristiques les plus prisées d’Europe. Mais quelles sont les conditions pour partir en vacances aux Canaries cet hiver face au Covid-19 ?

Il est de nouveau possible de voyager aux Canaries. Une bonne nouvelle pour les personnes qui prévoient de partir en vacances cet hiver d’autant que l’Espagne fait partie des destinations privilégiées des Français. Toutefois, plusieurs mesures sanitaires ont été mises en place afin d’accueillir les touristes dans les meilleures conditions possible. Afin de limiter la propagation du virus, les contrôles aux frontières ont été renforcés et un formulaire de contrôle sanitaire (FCS) doit être rempli et signé par tous les voyageurs. Conditions d’entrée, test PCR, vaccin, lieux ouverts, plages, on fait le point sur la situation aux Canaries pour vos vacances d’hiver.

Les contrôles aux frontières pour aller aux Canaries dépendent avant tout du pays d’origine. Ainsi, les touristes provenant d’une zone à faible risque font l’objet d’un contrôle sanitaire à l’aéroport, consistant en un contrôle visuel (absence de symptômes) et en une prise de température. Cette dernière ne doit pas excéder 37,5° sous peine de contrôles secondaires renforcés. Les touristes provenant d’une zone à haut risque devront, en plus de se conformer à un contrôle visuel et à une prise de température, présenter un document certifiant soit une vaccination, soit un test négatif de moins de 48 heures, soit une attestation confirmant une guérison récente à la suite du Covid-19.

De nombreux pays à travers le monde imposent à leurs visiteurs de subir une quarantaine à leur arrivée. Cette quarantaine se déroule généralement dans une chambre d’hôtel, d’où les voyageurs n’ont pas le droit de sortir pendant un laps de temps pouvant aller de trois à quinze jours en fonction des pays. Bonne nouvelle pour les touristes ayant pour projet de partir en vacances aux Canaries, l’archipel n’impose aucune quarantaine à ses visiteurs en provenance de toute l’Europe. Les voyageurs en provenance d’Inde doivent quant à eux effectuer une quarantaine de dix jours, un délai rapporté à sept jours si le test effectué trois jours après l’arrivée s’avère négatif.

Afin de limiter la propagation du virus, de nombreux pays aux quatre coins du monde imposent une quarantaine à leurs citoyens lorsqu’ils quittent puis reviennent dans leur pays. En France, la mise en place d’une quarantaine au retour d’un voyage ou d’un déplacement à l’étranger est conditionnée à la destination. Lorsqu’un résident français revient d’une zone à haut risque, il doit impérativement respecter une quarantaine de 10 jours, sauf s’il dispose d’un certificat de vaccination complet. Toutefois, cette mesure ne s’applique pas aux Canaries, destination pour laquelle aucune quarantaine n’est nécessaire ni à l’aller ni au retour.

De nombreuses études ont démontré que la contagiosité augmente lorsque les attroupements ont lieu tard le soir, alors que les gestes barrières et le port du masque sont moins respectés que la journée. C’est la raison pour laquelle de nombreux pays du monde ont pris la décision d’instaurer un couvre-feu, c’est-à-dire un moment durant lequel la population n’a plus le droit de sortir de chez elle, sauf en cas de motif impérieux. Les Canaries eux aussi sont concernées par le couvre-feu, dont l’heure varie en fonction des îles. Le couvre-feu est de minuit à 6 heures à Fuerteventura, de 23 heures à 6 heures à Tenerife et sur Gran Canaria, et de 22 heures à 6 heures à Lanzarote.

Parce que les différentes régions d’un même pays peuvent connaître des situations sanitaires différentes, des mesures de restriction des déplacements ont été mises en place sur de nombreux territoires. Ces mesures ont pour vocation de limiter la circulation du virus sur tout le territoire national, et d’isoler les clusters autant que possible. En plein cœur de la pandémie, les liaisons entre les différentes îles des Canaries ont été pour la plupart suspendues. Aujourd’hui, elles ont été rétablies, et les trajets quotidiens en avion ou en bateau permettent facilement de relier une île à l’autre. Une bonne nouvelle, d’autant que se déplacer d’île en île représente l’un des plus grands attraits des Canaries.

Certaines îles comme Tenerife ou Lanzarote sont plus durement touchées par le virus que d’autres comme Gran Canaria ou Fuerteventura. C’est la raison pour laquelle les autorités locales ont décidé de garder certains lieux fermés. Sur Tenerife, La Graciosa et Lanzarote, les bars et les restaurants sont limités à 4 personnes par table et ferment à 23 heures. Les équipements sportifs sont ouverts aux groupes de 4 personnes maximum, les marchés sont fermés, et les événements populaires et les loisirs nocturnes sont annulés. Sur les autres îles de l’archipel, les marchés à l’air libre restent ouverts, les transports en commun fonctionnent normalement, et les équipements sportifs sont ouverts aux groupes de 6 personnes maximum.

Au plus fort de la pandémie, certaines plages ont été entièrement fermées au public afin de freiner la propagation du virus. Ces dernières ouvrent de nouveau progressivement, pour le plus grand bonheur des vacanciers. Sur toutes les îles des Canaries, les plages restent ouvertes au public, mais les mesures de sécurité restent strictes. Le port du masque est obligatoire pour accéder à la plage et se déplacer d’un endroit à un autre, et il est conseillé à chaque groupe de laisser une distance de quatre mètres entre eux. Par ailleurs, certaines communes prévoient également d’interdire l’accès à une plage lorsque cette dernière est déjà très fréquentée. Sur la plage, il est possible de retirer son masque uniquement lorsque l’on est assis ou que l’on se baigne.

Tous les aéroports espagnols sont de nouveau ouverts, et les Canaries ne font pas exception. Pour cet hiver, les compagnies aériennes desservant habituellement les Canaries devraient poursuivre leurs services. Il sera notamment possible d’emprunter un avion Iberia, Ryanair, Easyjet, Vueling Airlines ou encore Volotea. Air France a également renforcé son programme de vols en direction des Canaries. Pour les trajets inter-îles, les compagnies Canaryfly et Binter assurent les liaisons aériennes habituelles. Il faudra toutefois veiller à respecter les consignes sanitaires tout au long du trajet en avion, à savoir le port du masque sans interruption ainsi que les distanciations sociales nécessaires.


pub

Partager cet article