Skip to content

19 juin 2013

Top 10 des livres de voyage

Un livre est un compagnon de voyage idéal, il est un excellent moyen de s’évader, n’est pas intrusif, est à vos côtés lorsque vous en avez besoin et pousse continuellement à vivre de nouvelles aventures. Pour toutes ces raisons, nous vous avons listé notre top 10 des récits de voyage, car voyager sans bouger c’est possible !

Et vous, que lisez-vous en vacances ? Répondez à notre questionnaire Opodo !

1. VOYAGE À MOTOCYCLETTE de Ernesto « Che » Guevara (1951)

Le personnage qui a écrit ces notes est mort quand il est revenu poser le pied sur la terre d’Argentine, et celui qui les remet en ordre et les épure, c’est-à-dire moi, n’est plus moi. Tout du moins, il ne s’agit plus du même moi intérieur. Ce vagabondage sans but à travers notre « Amérique Majuscule » m’a changé plus que je ne l’aurais cru.

Ce fut en 1951 quand Ernesto Guevara, qui n’était pas encore le « Che », mais seulement un étudiant en médecine enthousiaste et aventureux, prit la décision de partir avec son ami Alberto sur une moto branlante à explorer le continent américain. Ce livre raconte toutes ses aventures à travers des milliers de kilomètres à la rencontre de différentes cultures, mais également à la rencontre de soi-même.

2. ÉBÈNE de Ryszard Kapuscinski (1998)

Nous disons « Afrique », mais c’est une simplification sommaire et commode. En réalité, à part la notion géographique, l’Afrique n’existe pas

Journaliste polonais et grand voyageur, Ryszard Kapuscinski nous décrit dans ce livre le plus mystérieux et fascinant des continents qu’il apprit à connaître et à aimer au cours de ses voyages en tant que correspondant. L’Afrique se dévoile sans clichés ni lieux communs et le lecteur se sent un peu plus près de la vie et des espoirs de ses peuples et de la beauté déchirante de ses paysages. Un incroyable reportage de voyage recommandé à tous, et en particulier à ceux qui songent découvrir l’Afrique.

3. LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS de Jules Verne (1873)

Un anglais ne plaisante jamais quand il s’agit d’une chose aussi importante qu’un pari

Classique entre les classiques, Le Tour du monde en quatre-vingts jours est un roman qui relate le voyage de Phileas Fogg, un gentleman anglais, accompagné de son serviteur français Jean Passepartout. Phileas Fogg parie 20.000 livres qu’il parviendra à faire le tour de la Terre en 80 jours. Cette aventure pleine d’humour et de rebondissements amènera les voyageurs en Inde, au Japon, à Hong Kong, San Francisco, Chicago, New York etc.

4. VOYAGE AU BOUT DE LA SOLITUDE de Jon Krakauer (1996)

Tandis que mon projet se précisait, j’étais obscurément conscient qu’il pourrait me coûter la vie. Mais cela ne faisait qu’accroître son intérêt. L’important, justement, c’est que ce ne serait pas facile

Ce livre retrace l’histoire de Christopher McCandless, un jeune américain qui, tout juste diplômé et promis à un brillant avenir, décide de quitter son existence confortable et partir comme un vagabond (« supertramp ») vers l’Alaska. Il fait don de ses économies et, guidé par la lecture de Tolstoï, essaye de regagner une existence sauvage. Il mourra en Alaska en août 1992. Basé sur une histoire réelle, ce livre est un appel à la liberté et donne à réfléchir sur la société moderne, la solitude et le bonheur. En 2007 Sean Penn l’adapte au cinéma sous le titre “Into the Wild”.

5. EN PATAGONIE de Bruce Chatwin (1977)

Le mieux est de marcher. Car la vie est une traversée du désert.

Véritable pilier de la littérature de voyage, En Patagonie est un récit dans lequel Chatwin raconte la recherche d’un ancêtre à travers la Patagonie chilienne et argentine, des paysages uniques, des rencontres avec des personnes qui l’aideront à mieux comprendre l’esprit qui habite ces terres, légendes et souvenirs. Cet ouvrage remporta le Hawthornden Prize l’année de sa parution

6. AU PAYS DES SABLES de Isabelle Eberhardt (1925)

Nomade j’étais, quand toute petite je rêvais en regardant les routes, nomade je resterais toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés.

Née en 1877 à Genève, Isabelle Eberhardt a eu une existence d’un romantisme exacerbé. Cette écrivain voyageuse passa presque toute sa vie à arpenter le Sahara jusqu’à sa mort tragique, à 27 ans, noyée dans une crue en plein désert. Au pays des sables est un recueil de textes qui témoigne de sa passion pour le désert. Son écriture vraie et poétique dépeint avec précision la vie nomade et la réalité quotidienne de l’Algérie au temps de la colonisation, cette région du monde qu’elle chérissait comme un vrai paradis terrestre.

7. L’USAGE DU MONDE de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet (1963)

Quelque chose en vous grandit et détache les amarres, jusqu’au jour où, pas trop sûr de soi, on s’en va pour de bon. Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait.

L‘Usage du monde relate le voyage de deux amis, l’écrivain et journaliste Nicolas Bouvier et le peintre Thierry Vernet, à bord d’une Fiat Topolino, de la Yougoslavie à l’Afghanistan en passant par la Turquie, l’Iran et le Pakistan. Les deux amis parcourent l’Europe centrale et l’Asie mineure et font des rencontres renversantes : peintres de Belgrade, Tziganes en Macédoine, mais aussi Tabrizi, Kurdes et Arméniens, les routes de l’Anatolie, le rude hiver à Tabriz… Le style limpide et poétique de Bouvier accompagné des illustrations originales de Vernet sont une invitation au voyage à consommer sans modération.

8. SUR LA ROUTE de Jack Kerouac (1957)

Une fois de plus, nos valises cabossées s’empilaient sur le trottoir ; on avait du chemin devant nous. Mais qu’importe : la route, c’est la vie.

« Sur la route » est un roman autobiographique écrit en 1951 par l’écrivain américain Jack Kerouac et qui relate un voyage en voiture à travers les États-Unis. Lors de sa parution, le roman a tout de suite été élevé en manifeste de la « beat generation », mouvement littéraire et artistique qui prêchait la rébellion, la vie sur la route, la conscience collective. Le voyage est considéré comme une expérience mentale, une libération physique et une manière de combattre les carcans dans lesquels nous sommes si souvent figés.

9. LE LIVRE DES MERVEILLES DU MONDE de Marco Polo (1298)

Seigneurs, Empereurs et Rois, Ducs et Marquis, Comtes, Chevaliers et Bourgeois, et vous tous qui voulez connaître des différentes races d’hommes, et la variété des diverses régions du monde, et être informés de leurs us et coutumes, prenez donc ce livre, et faites-le lire.

Marchand vénitien, Marco Polo découvre l’extrême orient dès l’âge de dix-sept ans et s’installe pendant seize années auprès de l’Empereur Kubilaï Khan, petit-fils de Genghis Khan, avec lequel il parcourra les régions les plus reculées de la planète. C’est en prison que Marco Polo dictera à Rustichello de Pise, auteur célèbre de l’époque, le récit de ses incroyables périples. Le livre des merveilles du monde est le témoignage poétique d’un monde révolu qui inspira des siècles plus tard les grands découvreurs comme Christophe Colomb et Vasco de Gama et qui continue d’inspirer de nos jours les générations de voyageurs.

10. SHANTARAM de Gregory David Roberts (2007)

Il m’a fallu du temps et presque le tour du monde pour apprendre ce que je sais de l’amour et du destin, et des choix que nous faisons, mais le cœur de tout cela m’a été révélé en un instant, alors que j’étais enchaîné à un mur et torturé.

Cet ouvrage n’est pas exactement un récit de voyage, mais un roman qui a la capacité d’initier le lecteur à la plus profonde essence d’un lieu, de manière à transmettre le désir intense de prendre le large. Nous parlons de l’Inde et de l’incroyable histoire de Gregory David Roberts, un braqueur de banques australien qui s’échappe de prison et fuit à Bombay, où il vivra toutes sortes d’aventures : médecin dans les bidonvilles, bras droit d’un parrain de la mafia, homme d’affaires à Bollywood… Shantaram sera le compagnon idéal pour un long voyage, ou l’inspiration qu’il vous faut pour lâcher les amarres et partir loin, loin, loin…


OhMyGlobe ! – Le blog de voyage d’Opodo

Partager sur :