Catégories
Articles

Voyage en Italie : de nouvelles mesures restrictives pour les personnes non vaccinées

Voyage en Italie : de nouvelles mesures restrictives pour les personnes non vaccinées Face à la flambée des cas de Covid-19, l’Italie a annoncé le retour de plusieurs mesures restrictives pour les personnes non-vaccinées à partir du 6 décembre et jusqu’au 15 janvier minimum. Ce que l’on sait.

[Mis à jour le 26 novembre 2021 à 15h38] Pour voyager en Europe, il n’est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement. Le pass sanitaire est ainsi reconnu depuis le 1er juillet pour les déplacements internes à l’espace européen, sous la forme d’un certificat européen. Toutefois, les cas de Covid-19 se multiplient en Europe, obligeant plusieurs pays dont l’Italie à mettre en place de nouvelles mesures restrictives.

A partir du 6 décembre et jusqu’au 15 janvier 2022 minimum, seules les personnes vaccinées ou guéries du Covid depuis moins de six mois pourrons accéder à tous les endroits recevant du public : hôtels, transport ferroviaire régional, transport public local (bus, tram, métro), bars, restaurants, cinémas, théâtres ou encore musées… En effet, le pass sanitaire sera exigé à l’entrée de tous ces lieux. De plus, la Sicile impose un test rapide pour tous les voyageurs en provenance de France, Grèce, Pays-Bas, Malte, Portugal, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et Etats-Unis. Tous les voyageurs, même vaccinés doivent se soumettre à cette procédure, au moins jusqu’au 31 décembre 2021.

Figurant parmi les destinations préférées des Français en Europe, l’Italie a rouvert ses frontières aux citoyens européens l’été dernier. Le ministre de la santé a signé une nouvelle ordonnance le lundi 21 juin. Celle-ci prévoit le passage des régions de la Basilicate, Calabre, Campanie, Marche, Sicile, Toscane et la province autonome de Bolzano dans la zone blanche. La répartition dans les différentes zones en fonction des niveaux de risque est donc la suivante à ce jour :

  • Zone rouge : aucune
  • Zone orange : aucune
  • Zone jaune : Sicile
  • Zone blanche : Abruzzes, Basilicate, Calabre, Campanie, Emilie Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marche, Molise, Piémont, Province autonome de Bolzano, Province autonome de Trente, Pouilles, Sardaigne, Sicile, Toscane, Ombrie, Vénétie et Vallée d’Aoste.

Dans ces régions et territoires « blancs », le port du masque reste obligatoire dans les lieux clos de même qu’en extérieur. Le couvre-feu est totalement levé, les bars et restaurants sont ouverts sans limitation horaire et il est possible de consommer à l’extérieur comme à l’intérieur. Les visites à la famille et aux amis sont autorisées sans limite du nombre d’invités, ni limite horaire. Les cérémonies, réceptions et mariages sont autorisés sans limite du nombre d’invités à condition de posséder un « certificat vert européen ». Les grands rassemblements restent interdits.

L’Italie a supprimé la quarantaine pour les voyageurs français. Pour aller passer un week-end ou des vacances à Rome, Venise, dans les Pouilles ou ailleurs, il suffit désormais de présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique réalisé moins de 48h avant le voyage, et de se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale.

En plus de la présentation d’un test PCR négatif ou antigénique, tous les voyageurs souhaitant voyager en Italie doivent remplir un formulaire de localisation (Passenger Locator Form digitali – dPLF). Depuis le 24 mai, ce formulaire doit être rempli sur le portail en ligneLe formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

L’Italie maintient l’obligation de porter un masque en permanence : dans les lieux fermés accessibles au public, mais aussi dans les lieux fermés autres que les domiciles privés, et à l’extérieur. Les rassemblements et les festivités en intérieur ou en extérieur sont interdits à l’échelle nationale, à l’exception de celles liées à des cérémonies civiles ou religieuses.

Depuis début août, un pass sanitaire baptisé Green Pass comportant soit un certificat de vaccination, soit la preuve d’une guérison après avoir contracté le Covid-19 ou un test négatif est obligatoire pour manger à l’intérieur dans les restaurants ou entrer dans les musées. Ce document est délivré par les autorités sanitaires locales italiennes. Il restera valable 6 mois pour les individus vaccinés ou guéris de du Covid-19 ou bien 48h pour ceux qui présentent un test PCR ou antigénique négatif au coronavirus.

Les Italiens peuvent à nouveau se rendre au restaurant, cinéma ou théâtre, sous certaines conditions en fonction de la zone dans laquelle ils se trouvent. Bars et restaurants sont autorisés à servir en intérieur et en terrasse.

Les bords de mer italiens sont accessibles. Sur les plages privées, majoritaires sur la péninsule, une distance de 3 à 10 mètres doit être respectée entre transats et parasols selon les régions.

Les grands aéroports italiens ont rouvert leurs portes aux voyageurs. À Rome, l’aéroport de Fiumicino accueille quotidiennement une vingtaine de vols. Le second aéroport de la capitale, Ciampino a repris du service avec notamment Ryanair et EasyJet. Si vous souhaitez vous rendre dans les îles italiennes, sachez que la Sicile et que la Sardaigne accepte les vols internationaux

Voyager : Derniers contenus

Catégories
Articles

Voyage au Portugal : test obligatoire et nouvelles restrictions pour cet hiver

Voyage au Portugal : test obligatoire et nouvelles restrictions pour cet hiver Le Portugal a annoncé plusieurs mesures pour freiner la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, dont une semaine de restrictions renforcées après les fêtes de fin d’année.

[Mis à jour le 26 novembre 2021 à 17h05] Figurant parmi les destinations européennes préférées des Français, le Portugal a décidé de resserrer la vis face à la 5ème vague de Covid-19 qui sévit actuellement en Europe. Un test PCR de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures négatif sera ainsi exigé pour voyager au Portugal entre le 1er décembre 2021 et le 9 janvier 2022, même pour les voyageurs vaccinés. « C’est une obligation pour toutes les compagnies aériennes, lors de l’enregistrement, de n’autoriser à embarquer que des personnes pouvant prouver qu’elles sont correctement testées », a déclaré le Premier ministre portugais. Au retour des fêtes de fin d’année, du 2 au 9 janvier prochain, le télétravail deviendra obligatoire, les vacances des écoliers seront prolongées, tandis que les bars et discothèques fermeront leurs portes.

Les voyageurs présentant un certificat Covid de l’UE peuvent entrer au Portugal quel que soit le motif du déplacement (continental et îles) sous réserve que le certificat en question indique une vaccination complète, une immunité attestée ou le résultat négatif d’un test PCR de moins de 48h. Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de présenter ce certificat. Par voie terrestre ou maritime, les contrôles aux frontières entre le Portugal et l’Espagne sont levés. La France a de son côté annoncé qu’un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures est désormais obligatoire pour les voyageurs non vaccinés au retour du Portugal.

Les voyageurs à l’arrivée au Portugal (territoire continental uniquement, soit les aéroports de Lisbonne, Porto et Faro) sont tenus de se soumettre à une prise de température (via un système de caméra thermique) à l’arrivée aux aéroports portugais (dont ceux des Iles de Madère et des Açores), de renseigner un formulaire exigé par les autorités de santé portugaises. Ce formulaire est communiqué au voyageur par la compagnie aérienne lors de la procédure d’enregistrement en ligne, à défaut, par le personnel navigant pendant le vol.

Pour partir en vacances au Portugal cet hiver, vous devrez présenter une preuve de vaccination complète ou un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures. Les autotests ne sont pas acceptés. En vigueur depuis le 1er juillet, le passeport sanitaire permet de faciliter les contrôles à l’aéroport. Le QR code du pass sanitaire permet en effet à son titulaire de le scanner ou de le présenter sous format papier pour accéder à l’embarquement d’un avion.

Vous souhaitez annuler vos vacances au Portugal ? En fonction de la compagnie aérienne choisie pour votre vol, il est possible d’obtenir un remboursement. Chez Air France, les voyageurs peuvent modifier ou modifier leur billet d’avion sans justificatif pour tous les vols jusqu’au 31 décembre 2021 inclus, et jusqu’au jour du départ de votre premier vol. Chez les compagnies low cost, il est possible de modifier son vol mais plus difficile d’obtenir un remboursement.

Le Portugal a levé l’obligation de respecter une quarantaine pour les voyageurs français. Les voyageurs en provenance de Chypre, de la Croatie, des Pays-Bas, de Suède, de Lituanie, d’Afrique du Sud, du Brésil et de l’Inde continuent d’être concernés par la quarantaine obligatoire, d’une durée de 14 jours.

Tous les couvre-feux locaux ont été levés au Portugal. Les supermarchés sont ouverts aux horaires habituels, tout comme les lycées, les universités, les cinémas et les théâtres, et les restaurants et bars.

Tout voyageur souhaitant se rendre à Madère doit renseigner un formulaire en ligne (enquête épidémiologique). Les voyageurs doivent présenter un test PCR effectué dans les 72 heures avec un résultat négatif ou bien un certificat de vaccination (avec preuve d’une vaccination Covid complète) ou une preuve de récupération de la Covid dans les 90 derniers jours. Ces documents doivent être communiqués via la plateforme madeirasafe.com. A défaut, le voyageur sera obligatoirement soumis, à son arrivée, à un test PCR, pris en charge par les autorités locales. Dans l’attente des résultats du test, les voyageurs sont placés en isolement. Si les résultats du test sont positifs, le voyageur est immédiatement placé en confinement strict. Les tests peuvent être effectués sur le continent. Un second test sera réalisé entre le 5e et 7e jour du séjour. Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté de cette obligation, sauf cas suspects (enfant, accompagnants). Depuis le 1er juillet, un test rapide négatif à l’antigène Covid-19 effectué jusqu’à 48 heures avant le voyage, en remplacement du test PCR, est accepté pour les voyages à destination de l’île de Madère.

Tout voyageur doit renseigner une déclaration à son arrivée aux Açores et doit être en mesure de présenter un test PCR de moins de 72 heures précédant le départ du vol pour les Açores. Ce test peut être effectué à l’étranger ou sur le continent, auprès de l’un des laboratoires conventionnés. Certains laboratoires ne recevant que sur rendez-vous, il est donc fortement conseillé d’appeler au préalable. Si le séjour est équivalent ou supérieur à 7 jours, le voyageur doit, au 6e et au 12e jour à compter de la date de réalisation du premier test, contacter l’autorité de santé compétente à raison du lieu de résidence ou d’hébergement, afin de réaliser un second et un troisième test (le voyageur restant libre de circuler entre les tests si le résultat est négatif). Si le test est positif, un isolement prophylactique doit être effectué jusqu’à l’obtention d’un test avec résultat négatif. Les voyageurs se rendant sur les autres îles depuis São Miguel et Terceira doivent réaliser un test PCR 72 heures avant leur arrivée. Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté des obligations de test sauf cas suspects (enfant, accompagnants).

Les supermarchés ont rouvert, tout comme les lycées, les universités, les cinémas et les théâtres, et les restaurants et bars. Il est désormais possible de s’asseoir à quatre autour d’une table en intérieur dans des conditions sanitaires strictes (maximum 6 personnes à l’intérieur et 10 en terrasse).

Au Portugal, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics fermés.

Le Portugal a mis en place un plan d’occupation des plages pour permettre aux locaux comme aux touristes de s’y retrouver : il faudra respecter une distance de 3 mètres entre chaque famille ou groupe, et une jauge sera à respecter. Afin de ne pas se déplacer pour rien, une application « Info Praia » permet d’avoir un aperçu de l’occupation des plages en temps réel. Les plages auront un indicateur : vert, la plage est occupée à moins de 33% et est accessible, jaune, c’est encore possible de se déplacer, rouge, la plage est saturée.

Voyager : Derniers contenus

Catégories
Articles

Voyage et Covid : la France exige un test au retour de 20 pays pour les non-vaccinés

Voyage et Covid : la France exige un test au retour de 20 pays pour les non-vaccinés La France a renforcé les mesures sanitaires pour l’entrée des voyageurs non-vaccinés venant de plusieurs pays européens, exigeant ainsi un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures. La carte des pays verts, orange et rouges a également été actualisée.

[Mis à jour le 23 novembre 2021 à 17h05] L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse et les restrictions se multiplient en Europe. La France vient en effet d’annoncer une modification des conditions d’entrée sur le territoire pour les non-vaccinés en provenance de plusieurs pays européens « placés sous surveillance ». Depuis le 22 novembre, les personnes non-vaccinées de plus de 12 ans qui souhaitent se rendre en France depuis la Suisse, le Luxembourg et la Pologne doivent présenter un test de dépistage PCR ou antigénique datant « de moins de 24 heures avant le déplacement » au lieu de 72 heures auparavant. Cet durcissement des contrôles sanitaires est déjà appliqué aux voyageurs arrivant de l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Royaume-Uni. 

Alors que les Pays-Bas ont réinstauré un confinement partiel avec une fermeture des bars et des restaurants à 20h, l’Autriche a de son côté décidé de confiner l’ensemble de sa population dès le lundi 22 novembre pour une durée de 20 jours minimum. De son côté, l’Allemagne durcit les restrictions pour les non-vaccinés. La règle dite du « 2G », qui autorise seulement les vaccinés (« geimpfte ») et les guéris (« genesene ») à accéder à des lieux publics comme des restaurants ou salles de concert sera appliquée dès que le seuil d’hospitalisation dépasse trois malades du Covid-19 pour 100 000 habitants. La Suède va quant à elle instaurer un pass vaccinal, à partir du 1er décembre pour les événements de plus de 100 personnes.

Le gouvernement français actualise toutes les semaines sa carte des pays verts, orange et rouges pour les voyages à l’étranger. La dernière mise à jour est entrée en vigueur 23 novembre 2021. L’Ukraine, la Moldavie, le Monténégro et la Serbie ont rejoint la liste rouge tandis que l’Iran en est sorti. Pour rappel, les voyageurs doivent produire un motif impérieux pour se rendre dans un pays classé orange ou rouge, sauf s’ils peuvent justifier d’un parcours vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament. Pour voyager en Europe, il n’est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable et de quarantaine peuvent s’appliquer. Les frontières des Etats-Unis ont rouvert le 8 novembre dernier et Cuba accueille également de nouveau les touristes.

Nouvelle carte des pays verts, orange et rouges pour savoir où voyager. © Gouvernement.fr

Les règles à respecter pour les déplacements depuis et vers un pays vert © Gouvernementfr

Les conditions de déplacement depuis et vers un pays orange ou rouge © Gouvernement.fr

Les pays classés en vert : pays et territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n’est observée et aucun variant préoccupant n’est recensé. Il s’agit des pays de l’espace européen, auxquels s’ajoutent l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Bahreïn, le Canada, le Chili, la Corée du Sud, les Émirats Arabes-Unis, Hong-Kong, le Japon, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, Taïwan, Union des Comores, l’Uruguay, Vanuatu.

Si vous arrivez de l’un de ces pays, aucun motif impérieux ne sera exigé. Attention ces mesures valent pour les voyageurs français qui souhaitent se rendre là-bas et en revenir, mais aussi pour les ressortissants de ces pays. Malheureusement, les pays verts ajoutent des restrictions pour entrer sur leur territoire ou interdisent même les voyages. La plupart des pays verts hors espace européen cités restent fermés aux voyageurs français pour le moment (Etats-Unis, Australie, Canada, Japon…).

La liste orange regroupe les pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans les listes des pays  » verts  » et  » rouges « . Les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet) ne sont pas sont soumis au régime des motifs impérieux. Ils doivent présenter, en complément de leur attestation de vaccination, une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19. Les voyageurs non vaccinés en provenance d’un pays en zone orange doivent quant à eux présenter un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique négatif de moins de 48h avant le vol. Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de test.

Dans les 13 pays classés rouges au 23 novembre 2021, le virus circule activement et la présence de variants est préoccupante. Il est fortement recommandé mais pas interdit de ne pas voyager dans les pays en rouge : Afghanistan, Brésil, Costa-Rica, Cuba, Géorgie, Moldavie, Monténégro, Pakistan, Russie, Serbie, Suriname, Turquie et Ukraine. Les voyageurs non-vaccinés devront quant à eux présenter un motif impérieux pour voyager dans l’un de ces pays.

Les règles pour voyager dans un pays classé rouge. © Gouvernement.fr

Depuis le 1er juillet, le pass européen, également intitulé « certificat COVID numérique de l’UE », est entré en application au sein de tous les États membres, avec une période de transition de six semaines. Son utilisation est prévue au plan juridique jusqu’au 30 juin 2022. Il s’applique à trois situations : il atteste qu’une personne a été vaccinée contre le Covid-19, qu’elle a passé un test négatif, ou encore qu’elle est immunisée après avoir contracté la maladie » a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne.

Le pass sanitaire européen est disponible sur le site de l’Assurance maladie dédié à la vaccination, Ameli.fr depuis le 25 juin. Si vous êtes d’ores et déjà vacciné, connectez-vous sur attestation-vaccin.ameli.fr/attestation avec vos identifiants ou France Connect et imprimez l’attestation de vaccination mise à jour dans un document de quatre pages ou scannez le nouveau QR code dans l’application TousAntiCovid. Le code-barres vient alors s’installer dans la rubrique « Mon Carnet » dans les certificats.

Concernant les voyages en avion et en train, l’extension du pass sanitaire va entrer en vigueur le 9 août, selon Gabriel Attal. Il faudra présenter son pass sanitaire ou un test PCR négatif pour les vols intérieurs, les trajets en TGV, Intercités et trains de nuit. Les personnels aéroportuaires et des compagnies aériennes en contact avec les voyageurs seront également concernés par cette nouvelle mesure.

Malgré l’allégement de certaines restrictions concernant les voyages, une assurance spéciale Covid est devenue obligatoire dans 34 pays (Algérie, Bénin, Namibie, Seychelles, Russie, Brésil, Chili, Costa Rica, Salvador, Cambodge, Chine, Maldives, Philippines, Thaïlande…). Les autorités des pays concernés imposent une attestation d’assurance avec mention « Covid » garantissant la couverture d’éventuels frais sur place liés à la maladie : quarantaine dans un hôtel, rapatriement sanitaire… Le contrôle du document s’effectuera le plus souvent lors de la montée dans l’avion et conditionne parfois l’obtention du visa.

L’état d’urgence sanitaire a été décrété sur les territoires de la Guadeloupe, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de la Martinique et de La Réunion. Face à la dégradation de la situation en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Martinique, en Polynésie et à La Réunion, les préfets, en accord avec le Gouvernement, ont décidé de renforcer les mesures permettant de freiner la progression de l’épidémie.

  • Depuis la métropole vers la Guadeloupe, un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h reste obligatoire pour les passagers vaccinés ou non. S’agissant des voyageurs non-vaccinés, un engagement à un isolement de 7 jours ainsi qu’un test à l’issue de cette quarantaine sont requis.
  • De l’Hexagone vers la Martinique, les motifs impérieux sont obligatoires uniquement pour les personnes non-vaccinées depuis le 21 juillet. Un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h est obligatoire pour les passagers, qu’ils soient vaccinés ou non. Comme en Guadeloupe, les personnes non-vaccinées doivent s’engager à respecter un isolement de 7 jours.
  • Vers la Réunion, les motifs impérieux sont également obligatoires pour les personnes non-vaccinées. Un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h reste obligatoire pour tous.
  • Vers la Polynésie, les motifs impérieux sont également obligatoires uniquement pour les personnes non-vaccinées. Pour tous, le protocole sanitaire local s’applique en matière de tests avant l’embarquement et de quarantaine à destination.

Afin de lutter contre la propagation du Covid-19, le gouvernement a allongé la liste des pays pour lesquels la quarantaine est obligatoire au retour en France. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que la quarantaine obligatoire de dix jours à l’arrivée en France serait élargie à cinq autres pays. Finalement, cette mesure s’applique à quatre destinations supplémentaires : Bahreïn, Colombie, Costa Rica, Uruguay.

La quarantaine de 10 jours s’impose déjà aux personnes venant des cinq pays suivants depuis le 24 avril : l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud. Et depuis le 8 mai, à ceux en provenance du Bangladesh, du Népal, du Sri Lanka, des Emirats arabes unis, du Qatar, de la Turquie et du Pakistan.

Les voyageurs arrivant de tous ces pays doivent justifier à leur arrivée d’un test PCR de moins de 36h, ou d’un PCR négatif de moins de 72h accompagné d’un test antigénique négatif de moins de 24h. « Un système de vérification » de l’existence d’un lieu de quarantaine est mis en place et des contrôles du respect de la quarantaine sont effectués au domicile par la police ou la gendarmerie nationales, précise le communiqué. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

  • Pour obtenir des informations détaillées sur les destinations françaises accessibles aux Français, rendez-vous sur le site « https://reopen.europa.eu/fr/« . Vous pouvez également retrouver des informations détaillées sur les destinations phares de l’été dans nos dossiers dédiés :
  • L’Espagne classe désormais « à risque » trois régions de France métropolitaine : l’Ile-de-France, l’Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces régions viennent s’ajouter aux territoires d’outre-mer, déjà classés « rouge » par le pays : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et La Réunion. Tous les passagers en provenance de ces régions devront présenter, en plus du formulaire déjà obligatoire un justificatif de vaccination, un test PCR négatif de moins de 72 heures (ou un test antigénique de moins de 48 heures) ou un certificat de rétablissement du Covid-19, valable à partir du 11e jour après le 1er test de diagnostic positif pour une période totale de 180 jours. Pour les retours en France depuis l’Espagne, un test de moins de 24 heures est obligatoire pour les voyageurs non vaccinés. Toutes les infos pour prévoir votre voyage en Espagne
  • Les voyageurs français de 11 ans ou plus désirant se rendre au Portugal doivent présenter un certificat de vaccination complet, un certificat de guérison, ou un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ. Ces justificatifs peuvent être présentés via l’application Tous Anti Covid, ou en format papier. La France a de son côté annoncé qu’un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures est désormais obligatoire pour les voyageurs non-vaccinés au retour du Portugal.
  • Compte tenu de l’évolution de la pandémie au Royaume-Uni, seules seront autorisées à se déplacer en France ou à y transiter depuis le Royaume-Uni, les Français et les ressortissants de l’Espace européen et les ressortissants britanniques ou de pays tiers qui soit résident habituellement en France, dans l’Union européenne ou dans l’Espace européen. La présentation d’un test négatif de moins de 72 heures est obligatoire pour entrer en Angleterre et en Écosse. Vous devez également présenter un document comprenant les informations relatives à votre provenance ainsi que sur le lieu dans lequel la période de quarantaine sera effectuée  » passenger locator form  » à compléter en ligne.
  • Tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Vous devrez également remplir un formulaire Passager (Passenger Locator Form) à votre arrivée.
  • Après plusieurs mois de confinement, la Grèce annonce lever toutes ses mesures sanitaires. Désormais, les visiteurs doivent présenter uniquement un certificat de vaccination ou un test PCR négatif pour entrer sur le territoire.
  • Malte a rouvert ses frontières aux touristes le 1er juin 2021. Toutefois, elle a annoncé que les voyageurs non-vaccinés ne seront plus acceptés sur le territoire maltais dès le mercredi 14 juillet.
  • Les Français peuvent à nouveau franchir la frontière avec l’Andorre depuis le 1er juin.
  •  La Norvège déconseille les voyages non essentiels vers la France. La France est désormais classée « rouge » sur la carte de l’Institut norvégien de santé publique (FHI). A partir de cette date, toute personne arrivant de France en Norvège devra effectuer une quarantaine de 10 jours.
  • En Islande, toute personne arrivant de l’étranger (résident et voyageur) doit respecter une quarantaine de 14 jours. Pour raccourcir ce délai, il est possible de se faire tester dès son arrivée à l’aéroport international de Keflavik (pour un coût de 11000 ISK sur place, ou 9000 ISK si prépaiement en ligne), puis d’observer une quarantaine stricte jusqu’au second test PCR (gratuit) dans l’un des centres de dépistage du pays.
  • Depuis le 30 juin, peuvent entrer librement en Croatie : les citoyens des Etats membres de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, quel que soit leur lieu de résidence, ainsi que les membres de leurs familles..
  • Les voyages à destination de Chypre sont impossibles jusqu’à nouvel ordre.
  • Pour les autres pays d’Europe, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.
  • La Tunisie : depuis le 1er juillet, les voyageurs de plus de 12 ans entrants en Tunisie doivent présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement. Cette nouvelle mesure concerne l’ensemble des touristes français qu’ils soient vaccinés ou non. Pour les voyageurs non vaccinés, ils devront en plus du test PCR s’engager sur l’honneur à respecter un auto-isolement de sept jours à partir de leur arrivée en Tunisie.
  • Le Maroc a rouvert ses frontières aériennes et maritimes. Si les étrangers résidant au Maroc en provenance des pays de la liste B peuvent observer un auto-isolement à domicile de 5 jours, les Français en vacances au Maroc doivent réaliser une quarantaine contrôlée de 10 jours à l’hôtel à leurs frais. Prévoir votre voyage au Maroc
  • L’Algérie a débuté le 1er juin 2021 une réouverture progressive des ses frontières. La compagnie nationale Air Algérie a relayé sur les réseaux sociaux un communiqué du conseil des ministres annonçant que  » la reprise se fera au rythme de cinq vols par jour au départ et en provenance de trois aéroports : Alger, Oran et Constantine « , soit les plus grandes villes du pays. Elle s’opérera dans le « strict respect » des mesures préventives contre le Covid-19.
  • Pour les autres pays d’Afrique, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.
  • Les États-Unis lèveront « début novembre » les restrictions en place depuis mars 2020 sur les voyages internationaux pour les personnes vaccinées. En plus de présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19, les voyageurs devront se faire tester dans les trois jours précédant leur voyage vers les Etats-Unis, et porter un masque.
  • Au Canada, tous les passagers ayant été complètement vaccinés contre la Covid-19 (à l’exception des vols depuis l’Inde et le Maroc toujours suspendus) au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présentant aucun symptôme peuvent entrer sans quarantaine dans les aéroports du pays.
  • Un test PCR de moins de 72h est obligatoire pour se rendre à Cuba. Il faut également s’acquitter d’une taxe sanitaire à l’aéroport d’un montant de 30 USD.
  • L’accès au territoire argentin en provenance de l’étranger est ouvert exclusivement aux ressortissants de nationalité argentine, aux ressortissants d’autre nationalité résidents en Argentine et aux ressortissants d’autre nationalité ayant un lien de parenté au 1er degré (conjoint, parents, enfants, fratrie) avec des résidents en Argentine.
  • Les frontières terrestres et maritimes de la Colombie demeurent fermées jusqu’à nouvel ordre. Les frontières aériennes du pays ne sont pas fermées. Concernant les déplacements internationaux, il convient de présenter un test PCR de moins de 96 heures avant embarquement lors d’un vol à destination de la Colombie.
  • Le résultat négatif du test PCR-RT pour COVID-19 n’est plus exigé des touristes au Costa Rica et aucun ordre sanitaire de mise en quarantaine obligatoire n’a été mis en place. Cependant, les voyageurs présentant des symptômes ne pourront pas embarquer.
  • Il est déconseillé de se rendre au Mexique mais les frontières sont ouvertes.
  • Pour les autres pays d’Amérique consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

Quels sont les pays qui rouvrent leurs frontières aux Français en Asie ?

Après le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud et la Guyane, dont les voyageurs sont désormais soumis à une quarantaine obligatoire à l’arrivée dans les aéroports français, l’Inde est désormais dans le viseur des autorités : le porte-parole du gouvernement Gabril Attal a annoncé après les Conseil des ministres que  » pour quelques pays où la situation sanitaire est gravissime et particulièrement inquiétante et préoccupante, nous serrons encore la vis « , l’Inde étant ajoutée à la liste des pays soumis à des restrictions de voyage  » drastiques « .

  • La Chine bloque l’arrivée des voyageurs en provenance de France et d’une dizaine d’autres pays très touchés par le Covid-19.
  • Les voyageurs français ne peuvent actuellement se rendre au Japon sans visa. Seuls les déplacements pour motif professionnel peuvent donner lieu à une demande de visa, auprès de l’ambassade du Japon en France. Les déplacements touristiques sont actuellement interdits.
  • Les frontières extérieures de la Russie sont fermées, et aucun ressortissant étranger n’est autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d’un titre de séjour temporaire
  • Pour les autres pays d’Asie, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

L’Australie a étendu la fermeture de ses frontières internationales, une politique d’auto-isolation visant à la protéger du Covid-19 déjà en vigueur depuis un an. « Les frontières extérieures de l’Australie demeurent fermées jusqu’à nouvel ordre, pour les voyageurs en provenance de l’étranger, sauf pour les citoyens australiens, les résidents permanents et leurs conjoints et les voyageurs en transit », explique ainsi le Quai d’Orsay.

Voyager : Derniers contenus

Catégories
Articles

Voyage et Covid : Allemagne, Pays-Bas, Suède, de nouvelles restrictions en Europe

Voyage et Covid : Allemagne, Pays-Bas, Suède, de nouvelles restrictions en Europe Face à la recrudescence des cas de Covid-19, plusieurs pays d’Europe ont annoncé de nouvelles mesures et restrictions. Retrouvez aussi la carte des pays verts, orange et rouges mise à jour par la France pour voyager.

[Mis à jour le 19 novembre 2021 à 17h47] L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse et les restrictions se multiplient en Europe. Alors que les Pays-Bas ont réinstauré un confinement partiel avec une fermeture des bars et des restaurants à 20h, l’Autriche a de son côté décidé de confiner l’ensemble de sa population dès le lundi 22 novembre pour une durée de 20 jours minimum. De son côté, l’Allemagne durcit les restrictions pour les non-vaccinés. La règle dite du « 2G », qui autorise seulement les vaccinés (« geimpfte ») et les guéris (« genesene ») à accéder à des lieux publics comme des restaurants ou salles de concert sera appliquée dès que le seuil d’hospitalisation dépasse trois malades du Covid-19 pour 100 000 habitants. La Suède va quant à elle instaurer un pass vaccinal, à partir du 1er décembre pour les événements de plus de 100 personnes.

De son côté, le gouvernement français actualise régulièrement sa carte des pays verts, orange et rouges pour les voyages à l’étranger. La dernière mise à jour est entrée en vigueur le samedi 13 novembre 2021. L’Ukraine, la Moldavie, le Monténégro et la Serbie ont rejoint la liste rouge tandis que l’Iran en est sorti. Pour rappel, les voyageurs doivent produire un motif impérieux pour se rendre dans un pays classé orange ou rouge, sauf s’ils peuvent justifier d’un parcours vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament. Pour voyager en Europe, il n’est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable et de quarantaine peuvent s’appliquer. Les frontières des Etats-Unis ont rouvert le 8 novembre dernier et Cuba accueille également de nouveau les touristes.

Nouvelle carte des pays verts, orange et rouges pour savoir où voyager. © Gouvernement.fr

Les règles à respecter pour les déplacements depuis et vers un pays vert © Gouvernementfr

Les conditions de déplacement depuis et vers un pays orange ou rouge © Gouvernement.fr

Les pays classés en vert : pays et territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n’est observée et aucun variant préoccupant n’est recensé. Il s’agit des pays de l’espace européen, auxquels s’ajoutent l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Bahreïn, le Canada, le Chili, la Corée du Sud, les Émirats Arabes-Unis, Hong-Kong, le Japon, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, Taïwan, Union des Comores, l’Uruguay, Vanuatu.

Si vous arrivez de l’un de ces pays, aucun motif impérieux ne sera exigé. Attention ces mesures valent pour les voyageurs français qui souhaitent se rendre là-bas et en revenir, mais aussi pour les ressortissants de ces pays. Malheureusement, les pays verts ajoutent des restrictions pour entrer sur leur territoire ou interdisent même les voyages. La plupart des pays verts hors espace européen cités restent fermés aux voyageurs français pour le moment (Etats-Unis, Australie, Canada, Japon…).

La liste orange regroupe les pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans les listes des pays  » verts  » et  » rouges « . Les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet) ne sont pas sont soumis au régime des motifs impérieux. Ils doivent présenter, en complément de leur attestation de vaccination, une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19. Les voyageurs non vaccinés en provenance d’un pays en zone orange doivent quant à eux présenter un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique négatif de moins de 48h avant le vol. Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de test.

Dans les 13 pays classés rouges au 15 novembre 2021, le virus circule activement et la présence de variants est préoccupante. Il est fortement recommandé mais pas interdit de ne pas voyager dans les pays en rouge : Afghanistan, Brésil, Costa-Rica, Cuba, Géorgie, Moldavie, Monténégro, Pakistan, Russie, Serbie, Suriname, Turquie et Ukraine. Les voyageurs non-vaccinés devront quant à eux présenter un motif impérieux pour voyager dans l’un de ces pays.

Les règles pour voyager dans un pays classé rouge. © Gouvernement.fr

Depuis le 1er juillet, le pass européen, également intitulé « certificat COVID numérique de l’UE », est entré en application au sein de tous les États membres, avec une période de transition de six semaines. Son utilisation est prévue au plan juridique jusqu’au 30 juin 2022. Il s’applique à trois situations : il atteste qu’une personne a été vaccinée contre le Covid-19, qu’elle a passé un test négatif, ou encore qu’elle est immunisée après avoir contracté la maladie » a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne.

Le pass sanitaire européen est disponible sur le site de l’Assurance maladie dédié à la vaccination, Ameli.fr depuis le 25 juin. Si vous êtes d’ores et déjà vacciné, connectez-vous sur attestation-vaccin.ameli.fr/attestation avec vos identifiants ou France Connect et imprimez l’attestation de vaccination mise à jour dans un document de quatre pages ou scannez le nouveau QR code dans l’application TousAntiCovid. Le code-barres vient alors s’installer dans la rubrique « Mon Carnet » dans les certificats.

Concernant les voyages en avion et en train, l’extension du pass sanitaire va entrer en vigueur le 9 août, selon Gabriel Attal. Il faudra présenter son pass sanitaire ou un test PCR négatif pour les vols intérieurs, les trajets en TGV, Intercités et trains de nuit. Les personnels aéroportuaires et des compagnies aériennes en contact avec les voyageurs seront également concernés par cette nouvelle mesure.

Malgré l’allégement de certaines restrictions concernant les voyages, une assurance spéciale Covid est devenue obligatoire dans 34 pays (Algérie, Bénin, Namibie, Seychelles, Russie, Brésil, Chili, Costa Rica, Salvador, Cambodge, Chine, Maldives, Philippines, Thaïlande…). Les autorités des pays concernés imposent une attestation d’assurance avec mention « Covid » garantissant la couverture d’éventuels frais sur place liés à la maladie : quarantaine dans un hôtel, rapatriement sanitaire… Le contrôle du document s’effectuera le plus souvent lors de la montée dans l’avion et conditionne parfois l’obtention du visa.

L’état d’urgence sanitaire a été décrété sur les territoires de la Guadeloupe, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de la Martinique et de La Réunion. Face à la dégradation de la situation en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Martinique, en Polynésie et à La Réunion, les préfets, en accord avec le Gouvernement, ont décidé de renforcer les mesures permettant de freiner la progression de l’épidémie.

  • Depuis la métropole vers la Guadeloupe, un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h reste obligatoire pour les passagers vaccinés ou non. S’agissant des voyageurs non-vaccinés, un engagement à un isolement de 7 jours ainsi qu’un test à l’issue de cette quarantaine sont requis.
  • De l’Hexagone vers la Martinique, les motifs impérieux sont obligatoires uniquement pour les personnes non-vaccinées depuis le 21 juillet. Un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h est obligatoire pour les passagers, qu’ils soient vaccinés ou non. Comme en Guadeloupe, les personnes non-vaccinées doivent s’engager à respecter un isolement de 7 jours.
  • Vers la Réunion, les motifs impérieux sont également obligatoires pour les personnes non-vaccinées. Un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h reste obligatoire pour tous.
  • Vers la Polynésie, les motifs impérieux sont également obligatoires uniquement pour les personnes non-vaccinées. Pour tous, le protocole sanitaire local s’applique en matière de tests avant l’embarquement et de quarantaine à destination.

Afin de lutter contre la propagation du Covid-19, le gouvernement a allongé la liste des pays pour lesquels la quarantaine est obligatoire au retour en France. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que la quarantaine obligatoire de dix jours à l’arrivée en France serait élargie à cinq autres pays. Finalement, cette mesure s’applique à quatre destinations supplémentaires : Bahreïn, Colombie, Costa Rica, Uruguay.

La quarantaine de 10 jours s’impose déjà aux personnes venant des cinq pays suivants depuis le 24 avril : l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud. Et depuis le 8 mai, à ceux en provenance du Bangladesh, du Népal, du Sri Lanka, des Emirats arabes unis, du Qatar, de la Turquie et du Pakistan.

Les voyageurs arrivant de tous ces pays doivent justifier à leur arrivée d’un test PCR de moins de 36h, ou d’un PCR négatif de moins de 72h accompagné d’un test antigénique négatif de moins de 24h. « Un système de vérification » de l’existence d’un lieu de quarantaine est mis en place et des contrôles du respect de la quarantaine sont effectués au domicile par la police ou la gendarmerie nationales, précise le communiqué. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

  • Pour obtenir des informations détaillées sur les destinations françaises accessibles aux Français, rendez-vous sur le site « https://reopen.europa.eu/fr/« . Vous pouvez également retrouver des informations détaillées sur les destinations phares de l’été dans nos dossiers dédiés :
  • L’Espagne classe désormais « à risque » trois régions de France métropolitaine : l’Ile-de-France, l’Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces régions viennent s’ajouter aux territoires d’outre-mer, déjà classés « rouge » par le pays : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et La Réunion. Tous les passagers en provenance de ces régions devront présenter, en plus du formulaire déjà obligatoire un justificatif de vaccination, un test PCR négatif de moins de 72 heures (ou un test antigénique de moins de 48 heures) ou un certificat de rétablissement du Covid-19, valable à partir du 11e jour après le 1er test de diagnostic positif pour une période totale de 180 jours. Pour les retours en France depuis l’Espagne, un test de moins de 24 heures est obligatoire pour les voyageurs non vaccinés. Toutes les infos pour prévoir votre voyage en Espagne
  • Les voyageurs français de 11 ans ou plus désirant se rendre au Portugal doivent présenter un certificat de vaccination complet, un certificat de guérison, ou un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ. Ces justificatifs peuvent être présentés via l’application Tous Anti Covid, ou en format papier. La France a de son côté annoncé qu’un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures est désormais obligatoire pour les voyageurs non-vaccinés au retour du Portugal.
  • Compte tenu de l’évolution de la pandémie au Royaume-Uni, seules seront autorisées à se déplacer en France ou à y transiter depuis le Royaume-Uni, les Français et les ressortissants de l’Espace européen et les ressortissants britanniques ou de pays tiers qui soit résident habituellement en France, dans l’Union européenne ou dans l’Espace européen. La présentation d’un test négatif de moins de 72 heures est obligatoire pour entrer en Angleterre et en Écosse. Vous devez également présenter un document comprenant les informations relatives à votre provenance ainsi que sur le lieu dans lequel la période de quarantaine sera effectuée  » passenger locator form  » à compléter en ligne.
  • Tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Vous devrez également remplir un formulaire Passager (Passenger Locator Form) à votre arrivée.
  • Après plusieurs mois de confinement, la Grèce annonce lever toutes ses mesures sanitaires. Désormais, les visiteurs doivent présenter uniquement un certificat de vaccination ou un test PCR négatif pour entrer sur le territoire.
  • Malte a rouvert ses frontières aux touristes le 1er juin 2021. Toutefois, elle a annoncé que les voyageurs non-vaccinés ne seront plus acceptés sur le territoire maltais dès le mercredi 14 juillet.
  • Les Français peuvent à nouveau franchir la frontière avec l’Andorre depuis le 1er juin.
  •  La Norvège déconseille les voyages non essentiels vers la France. La France est désormais classée « rouge » sur la carte de l’Institut norvégien de santé publique (FHI). A partir de cette date, toute personne arrivant de France en Norvège devra effectuer une quarantaine de 10 jours.
  • En Islande, toute personne arrivant de l’étranger (résident et voyageur) doit respecter une quarantaine de 14 jours. Pour raccourcir ce délai, il est possible de se faire tester dès son arrivée à l’aéroport international de Keflavik (pour un coût de 11000 ISK sur place, ou 9000 ISK si prépaiement en ligne), puis d’observer une quarantaine stricte jusqu’au second test PCR (gratuit) dans l’un des centres de dépistage du pays.
  • Depuis le 30 juin, peuvent entrer librement en Croatie : les citoyens des Etats membres de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, quel que soit leur lieu de résidence, ainsi que les membres de leurs familles..
  • Les voyages à destination de Chypre sont impossibles jusqu’à nouvel ordre.
  • Pour les autres pays d’Europe, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.
  • La Tunisie : depuis le 1er juillet, les voyageurs de plus de 12 ans entrants en Tunisie doivent présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement. Cette nouvelle mesure concerne l’ensemble des touristes français qu’ils soient vaccinés ou non. Pour les voyageurs non vaccinés, ils devront en plus du test PCR s’engager sur l’honneur à respecter un auto-isolement de sept jours à partir de leur arrivée en Tunisie.
  • Le Maroc a rouvert ses frontières aériennes et maritimes. Si les étrangers résidant au Maroc en provenance des pays de la liste B peuvent observer un auto-isolement à domicile de 5 jours, les Français en vacances au Maroc doivent réaliser une quarantaine contrôlée de 10 jours à l’hôtel à leurs frais. Prévoir votre voyage au Maroc
  • L’Algérie a débuté le 1er juin 2021 une réouverture progressive des ses frontières. La compagnie nationale Air Algérie a relayé sur les réseaux sociaux un communiqué du conseil des ministres annonçant que  » la reprise se fera au rythme de cinq vols par jour au départ et en provenance de trois aéroports : Alger, Oran et Constantine « , soit les plus grandes villes du pays. Elle s’opérera dans le « strict respect » des mesures préventives contre le Covid-19.
  • Pour les autres pays d’Afrique, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.
  • Les États-Unis lèveront « début novembre » les restrictions en place depuis mars 2020 sur les voyages internationaux pour les personnes vaccinées. En plus de présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19, les voyageurs devront se faire tester dans les trois jours précédant leur voyage vers les Etats-Unis, et porter un masque.
  • Au Canada, tous les passagers ayant été complètement vaccinés contre la Covid-19 (à l’exception des vols depuis l’Inde et le Maroc toujours suspendus) au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présentant aucun symptôme peuvent entrer sans quarantaine dans les aéroports du pays.
  • Un test PCR de moins de 72h est obligatoire pour se rendre à Cuba. Il faut également s’acquitter d’une taxe sanitaire à l’aéroport d’un montant de 30 USD.
  • L’accès au territoire argentin en provenance de l’étranger est ouvert exclusivement aux ressortissants de nationalité argentine, aux ressortissants d’autre nationalité résidents en Argentine et aux ressortissants d’autre nationalité ayant un lien de parenté au 1er degré (conjoint, parents, enfants, fratrie) avec des résidents en Argentine.
  • Les frontières terrestres et maritimes de la Colombie demeurent fermées jusqu’à nouvel ordre. Les frontières aériennes du pays ne sont pas fermées. Concernant les déplacements internationaux, il convient de présenter un test PCR de moins de 96 heures avant embarquement lors d’un vol à destination de la Colombie.
  • Le résultat négatif du test PCR-RT pour COVID-19 n’est plus exigé des touristes au Costa Rica et aucun ordre sanitaire de mise en quarantaine obligatoire n’a été mis en place. Cependant, les voyageurs présentant des symptômes ne pourront pas embarquer.
  • Il est déconseillé de se rendre au Mexique mais les frontières sont ouvertes.
  • Pour les autres pays d’Amérique consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

Quels sont les pays qui rouvrent leurs frontières aux Français en Asie ?

Après le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud et la Guyane, dont les voyageurs sont désormais soumis à une quarantaine obligatoire à l’arrivée dans les aéroports français, l’Inde est désormais dans le viseur des autorités : le porte-parole du gouvernement Gabril Attal a annoncé après les Conseil des ministres que  » pour quelques pays où la situation sanitaire est gravissime et particulièrement inquiétante et préoccupante, nous serrons encore la vis « , l’Inde étant ajoutée à la liste des pays soumis à des restrictions de voyage  » drastiques « .

  • La Chine bloque l’arrivée des voyageurs en provenance de France et d’une dizaine d’autres pays très touchés par le Covid-19.
  • Les voyageurs français ne peuvent actuellement se rendre au Japon sans visa. Seuls les déplacements pour motif professionnel peuvent donner lieu à une demande de visa, auprès de l’ambassade du Japon en France. Les déplacements touristiques sont actuellement interdits.
  • Les frontières extérieures de la Russie sont fermées, et aucun ressortissant étranger n’est autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d’un titre de séjour temporaire
  • Pour les autres pays d’Asie, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

L’Australie a étendu la fermeture de ses frontières internationales, une politique d’auto-isolation visant à la protéger du Covid-19 déjà en vigueur depuis un an. « Les frontières extérieures de l’Australie demeurent fermées jusqu’à nouvel ordre, pour les voyageurs en provenance de l’étranger, sauf pour les citoyens australiens, les résidents permanents et leurs conjoints et les voyageurs en transit », explique ainsi le Quai d’Orsay.

Voyager : Derniers contenus

Catégories
Articles

Les mesures et conditions d’entrée pour y aller au Portugal cet hiver

Voyage au Portugal : les mesures et conditions d'entrée pour y aller cet hiver Vous souhaitez partir en vacances à Lisbonne, à Porto ou à Braga ? Bonne nouvelle, le Portugal a assoupli ses restrictions face à l’épidémie de Covid-19. On fait le point sur la situation et les mesures sanitaires pour partir cet hiver.

Figurant parmi les destinations européennes des Français, le Portugal a débuté la troisième étape de son plan de déconfinement le 1er octobre dernier. Désormais, le pass sanitaire n’est plus demandé à l’arrivée dans votre hébergement et le port du masque n’est plus obligatoire en extérieur. Les voyageurs français de 11 ans ou plus désirant se rendre au Portugal doivent présenter un certificat de vaccination complet, un certificat de guérison, ou un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ. Ces justificatifs peuvent être présentés via l’application Tous Anti Covid, ou en format papier.