Catégories
Articles

Snow circles : Les pistes de ski aux frontières du réel

Les crop circles ont défrayé la chronique durant des décennies en demeurant un des plus grands mystères après le monstre du Loch Ness. Mais comme beaucoup d’histoires attribuées à des événements surnaturels ou extra-terrestres, il ne s’agissait que d’un canular mais la pratique de crop circles continue parfois pour des créations relevant du mouvement artistique Land Art ou encore celui de la simple expérimentation plastique.
En revanche, dessiner dans les champs de blés est peut-être dépassé et il faut maintenant se mettre au goût du jour avec les Snow Circles.

Le Snow Art

Muni de ses raquettes et d’une paire de bâtons de ski, Simon Beck parcourt la neige fraiche afin de tracer ses motifs. L’exploit est d’autant plus impressionnant qu’il s’agit de dessiner des formes gigantesques sans voir ce qu’ils donnent. Il suffit d’un peu de méthode, de beaucoup de patience, et surtout d’une très bonne condition physique.

Mais Simon Beck n’est pas le seul à avoir eu cette bonne et frileuse idée. Sonja Hinrichsen produit elle aussi dès 2009 des motifs dans la neige du Colorado tandis que Simon Beck réalisé une partie de ses motifs près des stations de ski en France. On ne peut alors que s’émerveiller devant cette présentation vidéo de son travail.

Snow Circles from Beauregard, Steamboat Aerials on Vimeo

Alors pendant vos vacances aux sports d’hiver, chaussez-vous bien et habillez-vous chaudement ! Il faut se lever tôt pour être capable de dessiner d’aussi grandes figures. Mettez-vous y à plusieurs mais à condition d’être capable de travailler efficacement et précisément en équipe afin de ne pas rater votre motif.
Notre conseil sera de tracer sur une feuille quadrillée votre projet pour ensuite le reporter physiquement dans la neige grâce à des repères plantés au sol. Et s’il s’agit de neige poudreuse et fraîche, vous n’aurez qu’à balayer un peu pour effacer les traces ne faisant pas partie du dessin !

Pour les suspicieux

Les réalisations de Snow Circles sont évidemment réalisées par des Terriens. Pour les déçus, d’autres dessins vus du Ciel ont une origine qui demeure très mystérieuse. En effet, bien que les Britanniques Doug Bower et Dave Chorley aient revendiqué la création des Corp Circles des années 70, d’autres théories existent. En effet, les dessins réguliers et géométriques peuvent être la cause de phénomènes météorologiques rares tels que la foudre globulaire ou encore des tourbillons. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le ministère de la Défense britannique a sérieusement envisagé l’origine extra-terrestre comme ne témoigne ce croquis de leurs archives nationales.

Autre phénomène du même gabarit, les géolyphes de Nazca au Pérou sont encore sujets à débat. Ce sont des figures tracées dans le sol et représentant dans la majorité des cas des animaux. Leur apparition est estimée entre 300 et 800 av. J.-C. et ces œuvres sont inscrits depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Contrairement aux dessins dans la neige ou dans les champs, les lignes de Nazca perdurent dans le temps et nous survivront très certainement.

Une araignée, source

Leur création peut avoir été réalisée avec des méthodes géométriques relativement simples, c’est leurs fonctions qui demeurent un mystère. Tandis que les plus rationnels optent pour une visée rituelle ou calendaire, d’autres pensent plutôt qu’il s’agit de dessin tracés dans le but d’être des pistes d’atterrissage pour des vaisseaux spatiaux !


Idées de voyages : blog de Thomas Cook

Partager sur :