Skip to content

20 octobre 2013

Que deviennent les vieux avions ?

De nombreux avions tout beaux, tout neufs sortent d’usines chaque année dans le monde. Si nous entendons beaucoup parler des nouveautés, notamment au Salon du Bourget en France, peu de bruit est fait sur les avions en fin de vie. Si des avions naissent, il est logique que d’autres meurent. Plus de 8000 avions commerciaux devraient être hors d’usage d’ici 20 ans. Alors que deviennent ces vieux appareils ?

recyclage avion chateauroux

Source : Aéroport de Châteauroux-Centre

Une réglementation stricte

La réglementation européenne rend obligatoire le recyclage des avions par les constructeurs et compagnies aériennes.
Mais ce recyclage est soumis à des normes strictes. En France, l’industrie aéronautique doit garantir la sécurité des pièces détachées. Elle est également soumise à de nombreuses réglementations en matière d’environnement de sécurité et d’hygiène.

De plus, chaque centre de démantèlement est certifié ISO 14 000 et est classé « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement » (ICPE). Chaque phase de démantèlement est soigneusement contrôlée. Les éléments doivent être totalement dépollués et les déchets dangereux et industriels éliminés.

Un recyclage non négligeable

Une fois l’avion totalement dépollué (kérosène, vidange des différents circuits, dégazage, suppression des batteries, etc…), une grande partie des pièces détachées peuvent être récupérées, puis réutilisées ou revendues.

recyclage avion

Source : Laurent Mignaux

Il faut savoir qu’il est possible de récupérer plus de 140 tonnes de matières premières composées de 85% d’aluminium (principalement constitué de la carlingue métallique de l’avion) 10% d’acier, 2% de cuivre et 3% de titane.

Le groupe Veolia, dont une de ses filiales Bartin Recycling Groupe s’occupe du recyclage des avions, indique à titre de comparaison, que le recyclage d’un avion permettrait de produire plus de 5 millions de canettes de boisson.

. Mettez-le en favori avec son

.


Idées de voyages : blog de Thomas Cook

Partager sur :