Skip to content

18 février 2013

Le Chili, un pays de contrastes aux mille et une couleurs !

De par son étendue géographique, le Chili offre une diversité de paysages époustouflante : labyrinthes de fjords, montagnes enneigées, vastes steppes inhabitées, désert de glace… Chacun de ces trésors naturels fait de ce territoire une destination magique où chaque jour est un nouveau voyage, fait de nouvelles découvertes. Nature majestueuse, culture millénaire, rencontres inoubliables… Entre plaines géothermiques au nord et glaciers majestueux au sud, 4 300 kilomètres d’images éblouissantes attendent les voyageurs en quête d’aventures et de dépaysement !

De par son étendue géographique, le Chili offre une diversité de paysages époustouflante : labyrinthes de fjords, montagnes enneigées, vastes steppes inhabitées, désert de glace… Chacun de ces trésors naturels fait de ce territoire une destination magique où chaque jour est un nouveau voyage, fait de nouvelles découvertes. Nature majestueuse, culture millénaire, rencontres inoubliables… Entre plaines géothermiques au nord et glaciers majestueux au sud, 4 300 kilomètres d’images éblouissantes attendent les voyageurs en quête d’aventures et de dépaysement !

Santiago, ville au double visage

Au cœur de Santiago, ville gorgée de vie, flâner dans les rues des quartiers commerçants de Condes et Providencia ou du quartier bohême de Bellavista est un véritable plaisir. On se laisse agréablement porter au gré de l’ambiance chaleureuse de ces ruelles pittoresques et colorées. Dès la nuit tombée, elles s’enflamment au rythme de la musique et de la vie des cafés, des cinémas et des théâtres.

Photo Credit :Claudio.Núñez via Compfight cc

Cette métropole cosmopolite lovée entre la Cordillère des Andes à l’Est et la Cordillère de la Costa à l’Ouest, offre un mélange hétérogène de culture latine et européenne. Un contraste saisissant qui enchantera les voyageurs ! Le Palacio de la Moneda par exemple, est un des bâtiments les plus remarquables construit par les espagnols et le symbole de la colonisation. Aujourd’hui siège de la Présidence de la République, c’est au sein de ces murs que Salvador Allende mourut lors du coup d’Etat organisé par Pinochet en 1973. Le palais étant désormais ouvert au public, les curieux pourront s’y promener et admirer le Patio de los Naranjos (la cour des orangers) et ses arbres chargés de fruits en été. Pour une approche authentique, les visiteurs pourront s’initier aux traditions chiliennes, héritées des cultures mapuches, incas et quechuas. Autour d’une Cazuela, plat typique à base de bœuf et de légumes, les contes andins prendront alors vie, grâce aux chants folkloriques et aux danses ensorcelantes des chiliens. Enfin, pour apprécier toute l’ampleur de la ville, il ne faut surtout pas manquer le coucher de soleil que l’on peut admirer du sommet de la colline San Cristobal. Un véritable festival d’images et de couleurs tout simplement envoûtant !

Plongée au cœur du charme éternel de Valparaiso, ville de poésie et de légendes

A travers les fresques bariolées qui décorent les murs de la « Vallée Paradis », la ville nous raconte son histoire et celle de ses habitants. Autrefois habitée par les Indiens Changos, puis devenue repère de pirates, Valparaiso est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et séduira à coup sûr les amoureux de poésie. Grâce à l’un de ses 27 funiculaires, on monte à l’assaut des collines qui l’encerclent, pour mieux admirer le véritable arc-en-ciel de couleurs qui compose la « Perle du Pacifique ». C’est également dans cette ville labyrinthe que Pablo Neruda écrivit nombre de ses poèmes, dans sa maison « la Sebastiana », ouverte au public.

Photo Credit : Harry Plotter via Compfight] cc

Capitale culturelle et premier port du Chili, Valparaiso propose de nombreuses excursions en mer. Pour explorer la baie, on ne manquera donc pas d’embarquer à bord de l’un de ses bateaux, à la manière de l’explorateur Juan de Saavedra, qui découvrit la ville en 1536.

D’un extrême à l’autre : le Grand Nord chilien

A l’extrême nord du pays, volcans flamboyants, lagunes turquoise et sommets immaculés du désert de l’Atacama dessinent un paysage pour le moins surprenant. Le plus aride du monde et ne possédant aucune forme de végétation, excepté dans les oasis, le désert d’Atacama propulse le visiteur sur une autre planète pour un dépaysement garanti !

Photo Credit : Dave_B_ via Compfight cc

Cependant, entre lacs de sel étourdissants et geysers impressionnants, les visiteurs pourront croiser des flamants roses, des lamas et des vigognes dont ce décor lunaire est l’habitat naturel. Dans la mythique Vallée de la Mort chilienne, à l’aube comme au crépuscule, la lumière fait étinceler cette « Cordillère du Sel » et la rend encore plus mystérieuse. On comprend alors ce qui lui vaut son surnom de « sanctuaire de la nature ». Et, pour faire le plein d’adrénaline au cœur de ces immenses dunes de sable gris, pourquoi ne pas se laisser tenter par le sandboarding, sport de glisse très prisé des locaux ? Près du tropique du Capricorne, le petit village de San Pedro de Atacama fait figure d’oasis dans ce désert de sel. Cette commune attire les globetrotteurs du monde entier, venus flâner dans ses petites rues pleines de charme et bordées de maisons traditionnelles. Dominé par les vertigineux volcans de Sairecabur et de Licandabur, ce village, qui existait bien avant l’ère des incas, invite à la découverte des civilisations amérindiennes. Les amateurs d’histoire se rendront au musée archéologique du Père Le Paige. Là, figurines en or et masques énigmatiques témoignent de l’héritage des Atacamenos, qui vécurent ici il y a plus de 11 000 ans. Et c’est aux abords de ce village que les aventuriers tomberont nez-à-nez avec d’étonnants trésors géologiques : les geysers de El Tatio. Fruits du mariage entre l’eau et le feu, ces colonnes de vapeur s’élèvent vers le ciel pour offrir un spectacle des plus prodigieux ! Puis, en poursuivant le voyage le long du Camino del Inca (chemin de l’Inca), les gourmands trouveront, un peu plus au Sud, le pittoresque village fruiticole de Toconao. Celui-ci donne accès à la réserve de Los Flamencos. Ce parc naturel, qui doit son nom aux colonies de flamants qui y migrent, dévoilera toutes ses merveilles, comme la lagune de Chaxa, véritable mirage couleur émeraude.

La région des Lacs au cœur du Chili austral

Sur la cote ouest du pays, à plus de 1000 km au sud de Santiago et a proximité de la ville de Puerto Montt, la capitale de la province Llanquihue, fondée en 1853, s’impose comme la ville principale de transit entre la région des Lacs et l’île de Chiloé. Réputée pour son climat peu clément, c’est dans cette région que se trouve le parc national Vincente Pérez Rosales. Ce véritable paradis naturel doit son nom au colon allemand, fondateur des villes du bassin du Lac Llanquihue.

Photo Credit : mireyapeters via Compfight cc

Il héberge le volcan Osorno, au cône quasi parfait, haut de 2 661 m. N’étant pas entré en éruption depuis 1869, il fait l’objet d’une légende mapuche qui raconte qu’un esprit malin, El Pillan, y serait enfermé, coincé sous son épaisse couche de glace. Sur son flan ouest, des pistes de ski et de nombreux refuges y ont été installés et permettent de profiter de paysages saisissants. Le parc abrite également les chûtes de Pétrohué qui forment un bijou exceptionnel. Ces cascades torrentielles aux eaux turquoise offrent un magnifique spectacle avec vue sur le volcan Osorno. Même si moins gigantesques, elles sont certainement aussi époustouflantes que les chûtes du Niagara. Idéalement, il est intéressant d’y faire une excursion en jet boat. Toujours dans le parc, il est très appréciable de se balader au bord du lac Todos los Santos, nommé ainsi en raison du jour de sa découverte par les colons (jour de la Toussaint) et appelé Esméralda par les amérindiens en référence à la couleur émeraude de ses eaux. Depuis Puerto Varas, petite station balnéaire à l’atmosphère allemande, il est possible d’apprécier la vue sur les trois volcans (Osorno, Calbuco et Tronador) bordant le lac Llanquihue tout en y dégustant une traditionnelle « kuchen », délicieux gâteau importé par les colons allemands. Poursuivant ce périple, la traversée du canal du Chacao, qui permet d’accéder à l’île de Chiloé, convie à une autre ambiance. Cette île, longue de 200 km et large de 50 km, occupe une place toute particulière dans le Chili. En effet, ses pluies qui ne sont pas rares, sa lumière exceptionnelle sur ses paysages, ses églises vieilles de plus de 200 ans pour certaines et inscrites notamment au Patrimoine mondial de l’Unesco ainsi que les palafitos (maisons perchées sur pilotis) de Castro en font toute sa spécificité.

La Patagonie : voyage au bout du monde

Légendes et émotions se sont donné rendez-vous en Patagonie, dans le « Grand Sud », là où la nature touche à l’extrême et où la Terre de Feu plonge vers l’Antarctique.

Photo Credit : TomaB via Compfight cc

Au cœur d’une nature restée complètement sauvage, Puerto Natales est comme échoué au bord du fjord de la Ultima Esperanza (dernier espoir), qui porte bien son nom. Porte d’entrée de la région des glaciers et du plus beau parc naturel d’Amérique du Sud, Torres del Paine, le village est le point de départ idéal pour un voyage à travers la Patagonie. Là où les premiers aborigènes ont posé les pieds il y a plus de 12 000 ans, la région donnera aux visiteurs l’exaltante impression d’avoir découvert une nouvelle terre, encore vierge de toute civilisation. Entre la Cordillère des Andes et la steppe australe, faune et flore s’offrent comme autant de trésors inspirant un sentiment d’immensité et de liberté. En descendant vers le Cap Horn, la région de Punta Arenas procure la sensation d’être au bout du monde. Ici, la « Terre des Grands Pieds » (signification d’origine du nom « Patagonie ») dévoile lacs couleur azur, oiseaux multicolores, forêts chatoyantes et montagnes enneigées. Près du détroit de Magellan, des colonies de manchots ont établi leur royaume. Et c’est d’un regard amusé que l’ont pourra les observer déguster des mariscos (fruits de mer), spécialité de la région.

Extrêmes, liberté, mystères … les trésors du Chili promettent des sensations inédites pour un voyage hors du commun


OhMyGlobe ! – Le blog de voyage d’Opodo

Partager sur :