Skip to content

21 août 2017

Visiter Venise : les 10 endroits à voir absolument

Visiter Venise, et mourir… Élégante, baroque et mystérieuse, la Cité des Doges fait partie de ces destinations incontournables à seulement quelques encablures de la France.

Si Venise est la destination préférée des couples en quête d’escapade romantique, ce n’est pas pour rien : se promener dans ses rues vous donnera l’impression de remonter dans le temps et rien de tel que de s’assoir à la terrasse d’un de ses cafés pour siroter un spritz afin de goûter à l’art de vivre italien tout en admirant l’architecture classique de ses bâtiments.

Et puisqu’il ne semble pas vraiment nécessaire de vous convaincre de l’intérêt de visiter Venise, on a préféré se concentrer sur ce que vous pourriez faire sur place : voici donc les 10 endroits à voir absolument à Venise !

Le quartier de San Marco

Situé au centre de la ville, San Marco est l’un des six sestieri (quartiers) de Venise et sûrement le plus visité d’entre tous ! Incarnation de la Venise fantasmée de tous, il concentre les plus beaux palais centenaires, musées d’art et ruelles pittoresques du nord de l’Italie.

Parmi les attractions principales, on citera évidemment la Place Saint-Marc sur laquelle se trouve également la célèbre Basilique du même nom. Hormis nourrir des pigeons, vous pourrez y admirer la Tour de l’Horloge, la Biblioteca Marciana, la Piazzetta San Marco ainsi que le Palais des Dogeschef d’œuvre du gothique vénitien abritant des œuvres du Tintoret et de Véronèse. Pour une vue panoramique, grimpez au sommet du campanile de Saint-Marc qui servait anciennement de tour de guet dominant la ville à presque 100 m de hauteur.

Ne manquez pas non plus de vous perdre dans les ruelles alentours. Vous y découvrirez des canaux par centaines reliés par des ponts tous plus pittoresques les uns que les autres (entre autres, le fameux Pont des Soupirs). Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de la ville, faites un saut au Musée Correr qui dispose également d’une importante collection d’art. Enfin, ne loupez sous aucun prétexte l’extraordinaire opéra de La Fenice. Brûlé à plusieurs reprises et reconstruit à l’identique, son intérieur respire le luxe et l’élégance à l’italienne. Il va donc sans dire qu’assister à une représentation en son sein est une expérience hautement recommendée !

À retenir : le billet d’entrée du Palais des Doges (20 €) vous donne également accès au Musée Correr, au Musée Archéologique National et à la Bibliotèque Marciana. Pour assister à un opéra à La Fenice, comptez au minimum une centaine d’euros. Il est également possible de le visiter en journée sans assister à un spectacle pour 10 €. L’accès au campanile de Saint-Marc vous coûtera quant à lui 8 €.

Les Gallerie dell’Accademia

Dirigez-vous à présent à l’ouest, direction le quartier universitaire de Dorsoduro. C’est ici que se trouvent les Gallerie dell’Accademia (12 €), sans conteste un des plus beaux musées de la ville exposant les oeuvres des grands maîtres vénitiens (Titian, Véronèse, Le Tintoret, Tiepolo, etc…) répartis dans une vingtaine de salles. Le musée ouvre ses portes dès 8:15, allez-y tôt si vous souhaitez éviter la foule !

Le campanile de San Giorgio Maggiore

Si le campanile de Saint-Marc est le plus connu, il est aussi le plus fréquenté et la ville en compte un grand nombre !

Celui de San Gorgio Maggiore est sans hésiter l’un de nos favoris pour la vue panoramique qu’il offre sur la lagune juste en face de la place Saint-Marc. Pour l’atteindre, il vous faudra emprunter un vaporetto et vous acquitter d’un droit d’entrée de 5 €.

Al Mercà

Non, il ne s’agit pas d’un palais ni d’un musée d’art mais tout simplement d’un bar à vins (Campo Bella Vienna, 213) où, en plus de déguster d’excellents cichetti et de goûter au traditionnel spritz, vous pourrez apprécier un grand nombre d’excellents vins italiens entouré de locaux.

Le marché du Rialto

Vous avez encore faim ? Direction le photogénique marché du Rialto (oui, c’est exact : comme le Pont du Rialto situé à seulement quelques encamblures !). Ouvert dès 7 h du matin, ce marché, véritable institution, déborde de vie et de couleurs que ce soit du côté de la halle aux légumes ou de celle de la pescheria, le marché aux poissons.

Et si vous souhaitez faire le plein de produits d’épicerie fine, on vous conseille l’Antica Drogheria Mascari (San Polo, 381) toute proche.

Punta della Dogana & le Palazzo Grassi

Véritable Mecque de l’art néo-classique, Venise est également une référence en matière d’art contemporain grâce, notamment, à la Biennale de Venise.  La ville accueille ainsi de nombreux musées exposant des chefs d’oeuvre du XXe et XXIe siècle. S’il ne fallait en choisir qu’un (ou plutôt deux), on vous conseille le Palazzo Grassi et Punta della Dogana situés côte à côte, propriété du milliardaire François Pinault.

Restaurés et ouverts au public depuis 2006, ces musées exposent une partie de l’immense collection privé de son propriétaire ainsi que d’excellentes expositions temporaires d’artistes reconnus tels que Jeff Koons, Damien Hirst ou encore Dalí. Sachez qu’il existe un billet combiné au tarif de 18€ si vous souhaitez combiner la visite des deux.

Cannaregio : l’autre visage de Venise

Pour découvrir l’autre visage de Venise, celui de ses habitants, c’est dans le quartier du Cannaregio qu’il faut vous rendre. Regroupant plus d’un tiers des habitants de la ville, les attractions touristiques y sont, certes, moins nombreuses mais la zone ne manque pas pour autant d’intérêts, bien au contraire !

Bars de quartiers, boutiques d’artisanat, glaciers, artistes de rue et vues imprenables sur le Grand Canal vous y attendent. Ancien ghetto juif jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le Canareggio constitue l’endroit idéal pour goûter à la (vraie) vie locale.

Ca’ Macana

Ca’ Macana n’est ni une église, ni un palais mais… un atelier de confection de masques vénitiens ! Et pas n’importe lequel puisque Stanley Kubrick lui-même a fait appel à Ca’ Macana pour fabriquer les masques qui ont servi au tournage de son film Eyes Wide Shut. Situé dans le quartier du Dorsoduro au 3172, vous pourrez visiter l’atelier pour en apprendre davantage sur la création et l’histoire de ces masques et même fabriquer le vôtre !

Burano & Murano

Que vous ayez décidé de rester 3 jours ou 3 semaines à Venise, prévoyez lors de votre séjour d’explorer les îles de Burano et de Murano situées légèrement en dehors de la ville et accessibles par vaporetto.

Peuplée de maisons aux jolies façades colorées, Burano est principalement connue pour sa dentelle dont la création remonte au XVIe siècle. Murano, quant à elle, est célèbre dans le monde entier pour sa tradition du verre soufflé. À faire sur place : visiter l’une des nombreuses verreries et en profiter pour faire quelques achats souvenirs.

La plage du Lido

Une plage à Venise ? Non, vous ne rêvez pas ! Sorte de Deauville version vénitienne, le Lido est une agréable lande de sable d’une dizaine de kilomètres rendue célèbre par la royauté et les artistes qui la fréquentaient au début du XXe siècle. De nos jours, elle accueille les estivants ainsi que tout le gratin hollywodien lors de la Mostra de Venise qui s’y tient chaque année en septembre. Pour apprécier son décor entre hôtels de luxe, superbes villas et dunes de sable doré, rien de tel que de louer un vélo.

Si vous comptez  faire de Venise une étape lors d’un séjour dans la région, voici une suggestion d’itinéraire d’une semaine dans le nord de l’Italie. Et en bonus, on répond à quelques questions que vous pourriez vous poser sur Venise :

Visiter Venise : démêler le vrai du faux

  • Une balade en gondole, ça vaut vraiment la peine ? La ballade est des plus romantiques mais à 80 € les 30 minutes, c’est à vous de voir… Une alternative : les gondoles collectives !
  • Le café Florent est-il surfait ? Comme tous les endroits victimes de leur succès, le café Florent a sûrement perdu de son authenticité avec le temps. Le café et le chocolat chaud demeure toutefois bon mais pour le prix, on vous conseille plutôt de vous diriger vers les cafés du Canareggio ou du Dorsoduro.
  • La meilleure période pour visiter la ville est-elle vraiment celle du Carnaval ? Oui… et non. Le mois de février est définitivement magique à Venise mais la foule peut vite devenir oppressante. Si vous souhaitez visiter Venise plus tranquillement et à moindre prix, le printemps et l’automne sont d’excellentes périodes.
  • Venise, c’est uniquement pour les amoureux ? Pas seulement ! Si visiter la ville en couple est en effet des plus agréables, les passionnés d’art et d’architecture ne s’y ennuieront pas. Venise est également une destination parfaite pour un voyage en famille puisqu’elle se parcoure facilement à pied. De plus, des visites ultra-ludiques sont proposées par de nombreux musées.

The post Visiter Venise : les 10 endroits à voir absolument appeared first on Le Blog Voyage de GO Voyages.

Le Blog Voyage de GO Voyages

Partager sur :