Skip to content

6 mars 2015

Cuisine mortelle autour du monde

Si pour beaucoup, tourisme rime avec gastronomie, certaines spécialités locales sont toutefois à déguster avec précaution sous peine de devoir écourter son séjour…

Aujourd’hui, Go Voyages vous emmène à la découverte des spécialités culinaires les plus dangereuses au monde ! 

Le Sannakji en Corée du Sud

Ce poulpe est servi tellement frais qu’il bouge encore lorsqu’on le met dans la bouche… Attention, si la bête est trop coriace, elle risque de s’accrocher aux parois de votre gorge et de vous étouffer ! Chaque année ce sont en effet 6 personnes qui meurent en Corée après avoir mangé du Sannakji.

sannakji poulpe vivant en Corée

Source : Flickr (by Kirk K)

Le Casu Marzu en Sardaigne

Dérivé du Pecorino Sardo, le Casu Marzu est un fromage fermenté servi avec des petites larves blanches. Son goût très prononcé est inimitable et sa consommation pourrait engendrer des myiases intestinales (on vous laisse chercher de quoi il s’agit).

Casu marzu

Source : Wikipédia (by Shardan)

Le Fugu au Japon

Très apprecié au Japon, le poisson-globe est pourtant l’un des mets les plus dangereux au monde. S’il est mal préparé, la tétrodotoxine qui’il contient peut provoquer une paralysie généralisée puis une mort lente et douloureuse.

Poisson Fugu japon

Source : Flickr (by isparavanje)

Le Ackee en Jamaïque

Ces jolis fruits orangés originaires du continent africain sont aujourd’hui emblématiques de la Jamaïque. Mais ne vous fiez pas à leur aspect extérieur, ces fruits contiennent un poison nommé hypoglycine qui peut provoquer la mort.

Fruit Ackee

Source : Flickr (by kaiton)

Le Hakarl en Islande

L’Islande n’est pas forcément réputée pour sa gastronomie et on comprend pourquoi avec le Hakarl… Servie en petits cubes, cette spécialité traditionnelle n’est autre que de la chair de requin faisandée. S’il est vraiment peu ragoutant, ce plat est également potentiellement toxique en raison de l’acide urique contenu dans la viande de requin.

Requin faisandé Hakarl

Source : Flickr (by Funky Tee)

Le Balut aux Philippines

Consommé en Asie du Sud-Est, le Balut est un oeuf cuit à la vapeur. C’est tout ? Et  bien non, évidemment, il contient également un foetus de poussin ou de caneton. Ses vertus aphrodisiaques et sa richesse en protéines en font un snack très populaire de ce côté de la planète.

Oeuf et embryon Balut

Source : Flickr (by Alpha)

Et bon appétit bien-sûr ! 


Le Blog de GO Voyages

Partager sur :